Infos d’été : les marchés, les nouvelles recrues et les merguez !

Bientôt le jour le plus long de l’année déjà et tout ce temps sans vous racontez les aventures de la ferme alors voilà les nouvelles du solstice :

Marchés d’été

Les dernières ventes à la ferme c’est les mercredis 22 et 29 juin avec la présence du bol du bouddha et ses délicieux bobuns! (à réserver au 0625658197). Vous pourrez manger sur place dans l’herbe à l’ombre du noyer! Ce sera une sorte d’entraînement des papilles pour le marché de Bio ! Eh oui à partir du jeudi 7 juillet vous nous trouverez au marché festif de Bio tous les jeudis à partir de 18h (qui remplace la vente à la ferme du mercredi pendant les mois de juillet et août) avec pain, légumes, farines, et viande d’agneau et brebis et de nombreux stands pour vous régaler sur place. Pour ce qui est du marché de Gramat on garde le rythme tout l’été, rendez-vous les samedis matin toujours place de la République, à côté de la terrasse du café de l’Union.

Tonte , merguez et colis de viande d’agneau :

Ça y est tout le troupeau est tondu! Ouf avec ces chaleurs il était temps! Elles ne sont pas sorties tout de suite pour éviter les coups de soleil, sans la laine leur peau est sensible! Comme l’année dernière la laine est achetée par le mouton givré qui la transformera en glacières écologiques!

La transition de troupeau continue, les nouveaux béliers rouges du Roussillon sont arrivés et les agnelles de renouvellement sont des croisées Rouges et Berrichon, un mélange qui s’annonce plutôt adapté à la ferme entre bonne conformation et rusticité!

Pour les colis d’agneau vous pouvez passer commande au 0755641916, les colis seront échelonnés sur l’été.

Samedi prochain nous aurons des merguez et chipolatas au détail au marché.

Nouvelles recrues :

La grande nouvelle de l’été c’est l’arrivée des nouvelles recrues de la ferme ! Tout droit arrivés d’une ferme à Marseille ( la ferme du Roy d’Espagne ), David, Magalie et Sacha nous rejoignent pour un stage de parrainage d’une année avant de s’associer officiellement dans le GAEC des Graines de Clayrac. Le temps de découvrir la ferme au fil des saisons, d’apprendre à se connaître, de construire cette nouvelle équipe et son fonctionnement et d’affiner les projets à venir. Si vous cherchez David vous le trouverez plutôt du côté du jardin et parfois sur un tracteur, Magalie à la meunerie, la commercialisation et sur le développement d’un projet de pépinière de fruitiers. La spécialité de Sacha pour l’instant c’est la cueillette des cassis !

Nouvelles du jardin :

Cette année c’est les tomates et courgettes qui sont implantées dans le verger, ça fait un très beau tableau de verdures étagées ! Les essais en maraîchage sur sol vivant continuent avec perfectionnement des techniques déjà essayées à Clayrac et pratiques importées de Marseille : plantation des poireaux directement dans la paille, planches permanentes, bâchage des engrais verts et encore plus de paille partout!!!

Les premières tomates arriveront mercredi au marché avec Malakitovaya Shkatulka qui est toujours la pus précoce des grosses tomates!

Côté céréales :

Avec cette météo chaude et sèche dès le printemps les moissons risquent d’être en avance! Ça se prépare avec le tri des derniers stocks de céréales de l’année dernière, le vidage des silos et la remise en route de la vieille moissonneuse-batteuse! Le seigle, le blé et le petit épeautre n’ont pas du tout aimé l’absence de pluie pendant presque un mois en mai, les pronostics ne sont pas très bons pour la récolte mais on espère être surpris par la rusticité des variétés paysannes! Les quelques parcelles de multiplication sont prometteuses, malgré la sécheresse Tsitéli Doli, Peney-le-Jorat, l’inconnue de Raph et le rouge des Saint Cierge ont de beaux épis bien longs! (pour la petite histoire la variété « inconnue de Raph » c’est une variété que Clément a récupérée lors d’échanges de semences en Rhônes-Alpes auprès de Raphaël, un paysan sélectionneur qui l’avait lui-même récupérée sous forme de quelques épis chez un papy, noté le nom sur un papier dans sa poche et perdu le papier et le nom en même temps !) . Et le sarrasin qui avait été semé juste avant les derniers orages a bien profité de la chaleur pour faire une belle levée bien homogène !