Les nouvelles au zénith de l’été

Rien de tel pour inaugurer ce nouveau site internet qu’une première niouzléteur pour vous partager un peu des aventures estivales de la ferme de Clayrac.

Côté jardin

Le début d’été aura été intense au jardin! D’abord des gros chantiers d’implantation des cultures: repiquage des poireaux, tomates, céleris raves et choux, semis de betteraves, carottes, chicorées, haricots secs et enfin semer le maïs et y repiquer les courges pour former la fameuse milpa (traditionnelle d’Amérique latine) associant le maïs (haut), les courges (couvre-sol) et les haricots grimpants tuteurés par le maïs (semés un peu plus tard).

Ajoutez à cela l’entretien des cultures: attacher les tomates sur leurs tuteurs, éclaircir la plantation de maïs (et en repiquer la où les oiseaux avaient fait un festin!), biner les cultures après les pluies régulières, pailler, désherber les petits semis en pleine terre et les arroser en cas de cagnard.

Enfin, l’été c’est le début des grosses récoltes! Certains légumes sont récoltés en une seule fois et mis à sécher pour la conservation comme les fèves et l’ail. Pour les autres, les récoltes se font selon les besoins et la maturité: haricots verts, courgettes et pâtissons, concombres, blettes, salades, tomates, pommes de terre nouvelles, carottes, poivrons, betteraves et aromatiques. Pour finir, notre nouveau stand sur le marché de Bio! Rendez-vous les jeudis soirs de juillet et d’août à partir de 18h et toujours dans notre magasin à la ferme le mardi.

 

Côté grandes cultures

Dans les champs ça n’a pas chaumé comme des brebis! Les grands travaux ont commencé avec les foins dès la fin du mois de mai et jusqu’à la fin de juin. Faucher, faner, endainer, presser puis rentrer les bottes… Cette année c’est Anaïs qui a fait les foins avec Yvan, avide des transmissions de savoirs pour chaque opération.

P1040027

Après les foins on commence à surveiller de près la maturité des céréales. Dès que c’est mûr et sec, c’est parti pour les moissons. La vieille moissonneuse a été remise en état par notre mécanicien Biobio, qui transmet ses savoirs de moissonneur à Clément cette année. Blé-féverole, méteil (mélange de céréales), seigle-lentillon, avoine, grand épeautre et pour finir le petit épeautre. Le confort est rudimentaire, pas de cabine ni de siège sur amortisseurs, attention à la poussière, au soleil et au bruit!!

Après la récolte intervient le tri pour séparer toutes les graines cultivées en association…

La paille est également mise en botte et rentrée.

Du côté du conservatoire de blé, pas de mécanisation possible pour la récolte. Les différentes variétés sont ramassées à la faucille et mises en gerbes dans le champ. La batteuse permet ensuite de séparer les graines de l’épi. Entre chaque variété, la batteuse est nettoyée pour ne pas mélanger les variétés entre elles.

Petit détour par le jardin où les essais de riz pluvial nous enthousiasment: le riz monte à graine et pourra donc surement finir de mûrir avant les grands froids!

Pendant ce temps, le sarrasin a bien profité des pluies estivales et nous régale d’une odeur intense de miel!

 

Côté moutons

Au début de juin, toutes les brebis et agnelles sont tondues pour passer l’été en petite tenue. Une équipe de tondeurs vient à la ferme avec tout le matériel et toutes les bêtes sont tondues en une matinée! La laine est ramassée, sommairement triée et mise en sac pour être vendue au négoce faute de filière locale. Après avoir touché toutes ces belles toisons pendant une matinée, nous étions un peu triste de les voir partir pour la Chine. Les idées pour valoriser la laine de la ferme ne manquent pas, encore des graines de projet à faire germer!

Ensuite la moitié des brebis retrouvent les béliers et passent l’été avec eux dans les prairies. Pendant ce temps les agneaux sont toujours à la bergerie avec leurs mamans.

P1040309

Côté Terre de Liens

Prise par tout ce fourmillement d’activités, j’en oubliais presque que la transmission n’est pas qu’une affaire de savoirs et savoir-faire! Nous avons de nouveau rencontré le groupe de bénévoles de Terre de Liens au mois de juin pour faire avancer la réflexion concernant le rachat du battis. La rencontre était très constructive, aucune solution n’est avancée mais beaucoup de pistes proposées à la réflexion. Prochaine étape pour faire avancer le dossier: terminer notre prévisionnel économique pour la reprise de l’activité.

Relais refuge

Le relais refuge continue! Après Clément en juin et Anaïs en juillet, c’est Charlotte qui part faire un bout de saison en refuge de montagne. De quoi changer d’air, profiter du frais de la montagne et prendre du recul sur le projet. Bon courage pour la suite de l’été les copains!

La famille Frescaline

« Avec 160 brebis mangeuses d’herbe,

Des tonnes de vers de terre qui bouffent du caca de brebis,

Des champs de céréales qui poussent dans le caca de ver,

Des noix, des cultures vivrières pour demain,

Des sacs de graines un peu partout.

Entrez donc dans le Grand Cycle d’Yvan et Béa,

Pour des siècle et des siècles… »

(Yvan Frescaline)

 

 

 

Et Antoine, plus sensible à la ferraille et aux machines qui pétaradent…  (Voir l’article sur l’Atelier de Bio)

P1040783